OPA | Orchestre Poétique d'Avant-guerre
1er décembre 2014
m. (OPA)

[Vidéo] La complainte de Georges I. Abdallah

Samedi 25 octobre 2014
Manifestation de soutien à Georges Ibrahim Abdallah
Centre Pénitentiaire de Lannemezan.
m. pour O.P.A chante « La complainte de Georges Ibrahim Abdallah » 30 ans de prison, 30 ans de résistance !

***
La complainte de Georges Ibrahim Abdallah

Dans les vieilles geôles françaises
Y avait, y avait un prisonnier
Depuis 30 ans, à dieu ne plaise,
Derrière des barreaux enfermés.

C’est une zone de non-droit,
Un lieu qu’un seul homme parcourt,
Bien plus qu’une cage, un endroit
Où le temps a fini son cours.

Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Ibrahim ?
Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Abdallah ?

Que devient l’homme entre les murs ?
Rêve-t-il de Kobayat ?
Sent-il le vent comme un murmure
Sur la Plaine de la Bekaa ?

Voit-il, au-delà du grillage,
Beyrouth la belle ? Et dans l’effroi,
Pleure-t-il de tristesse et de rage
Sur les cendres de Chatila ?

Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Ibrahim ?
Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Abdallah ?

L’homme est là et toujours se dresse,
L’homme est là et toujours se bat !
La liberté n’a pas de laisse,
La lumière ne vient pas d’en bas.

Quand la dictature le retient
Et fait la guerre au monde entier,
Même enfermé, il se souvient
D’un drapeau rouge à empoigner !

Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Ibrahim ?
Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Abdallah ?

Vous qui voyez le temps qui file
Aux fenêtres des jours perdus,
Songez aux longues heures fébriles,
Songez aux allées et venues.

Quand se pavane l’injustice
Et lorsque vos yeux se détournent,
C’est bien un jour de plus qui glisse
Dans ce cachot où l’homme tourne.

Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Ibrahim ?
Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Abdallah ?

Qu’on lui ouvre grandes les portes,
Qu’il revienne à nous triomphant !
Que nos chants de victoire le portent
Aux pieds des cèdres du Liban !

Dans les vieilles geôles françaises
Y avait, y avait un prisonnier
Depuis 30 ans, à dieu ne plaise,
Derrière des barreaux enfermés.

Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Ibrahim ?
Qui me dira, qui me dira, qui me dira
Quand je ne chanterai plus pour Georges Abdallah ?

m. pour L’Orchestre Poétique d’Avant-guerre - O.P.A
Le 26 septembre 2014

Texte libre de droit diffusé sous licence libre.
http://www.opa33.org/opa-creative-commons.html
Faites-en ce que vous voulez !

***
Libérons Georges Ibrahim Abdallah http://liberonsgeorges.over-blog.com/

OPA.Tv Vidéo » Émissions pirates »

OPA Albums » A l'écoute & en téléchargement libre »

L'Etat se défend mal à Bordeaux
14 février 2017

L’Etat se défend mal à Bordeaux

m. & Maitre Berrier à la sortie du tribunal Bordeaux, le 11 février 2017 « Nous ne sommes plus dans un état de droit mais ce sont les policiers qui se font droit. » Maitre Ophélie Berrier –...

Lire la suite

Violences policières - m. contre l'Etat
6 février 2017

Violences policières - m. contre l’Etat

[Jeudi 9 février 2017- Bordeaux] Violences policières : l’Etat en procès Pourquoi ce rendez-vous judiciaire ? Dans la décision tardive du défenseur des droits (décision MDS-2014-096 du 9 juillet 2014),...

Lire la suite

D.A.L33 - La relaxe requise
5 février 2017

D.A.L33 - La relaxe requise

Procès du D.A.L33 - La relaxe requise ! Bordeaux, le 26 janvier 2017 Communiqué de l’association Droit Au Logement de Gironde D.A.L33 Bonjour, Jeudi 26 janvier 2017 s’est tenu le deuxième procès en...

Lire la suite

0 | 3 | 6 | 9 | 12 | 15 | 18 | 21 | 24 | ...