OPA | Orchestre Poétique d'Avant-guerre
20 août 2012
m. (OPA)

Brûle

Transmis par Hacktivismes le 20 août 2012

Depuis Le salaire de la peur

Brûle

Le 13 août 2012, un homme de 51 ans est mort des suites de ses blessures, après s’être immolé par le feu à la Caisse d’Allocations Familiales de Mantes-la-Jolie cinq jours plus tôt. Les journaux disaient que ses jours n’étaient pas en danger, ça ne fait qu’une erreur d’appréciation de plus.

Il ne touchait plus son RSA depuis quatre mois. On insiste beaucoup sur le fait que c’était une suspension et pas une fin de droit, comme si le résultat était différent, comme si ça ne voulait pas dire que tu devais te démerder sans les 400€ et quelques qui te permettaient de ne pas couler totalement. Suspendu parce qu’il manquait des papiers.

À l’heure où les caisses sont vides, faut savoir que t’as intérêt à tous les avoir, les papiers, les photocopies, le dossier standardisé complété tant bien que mal, les attestations sur l’honneur que, les justificatifs de, pour gratter les gravillons de solidarité qu’on consent encore à te jeter à la gueule, à toi l’assisté qu’est bien moins à plaindre que ceux qui vont au turbin...

Il suffit de voir comme tu es profondément suspect, toi, le monsieur de 51 ans, du fond de ton lit d’hôpital, quand tu n’es pas encore mort, et que des abrutis anonymes planqués derrière leur clavier débitent des phrases-étrons à la chaîne, pour dire que si tu t’es vidé une bouteille de White Spirit sur la gueule avant d’y foutre le feu, c’était sûrement pour gagner un arrêt-maladie.

Il faut se farcir les connards cyniques à second degré et leurs tentatives d’humour à deux balles, qui se targuent de savoir rire de tout, la politesse du désespoir, hein, je sais pas, mon second degré s’est dissout, comme ma syntaxe, je perds facilement le fil et mes mots face à la connerie.

Il suffit d’écouter les plus modérés, les relativistes qui bredouillent que tu avais sans doute des problèmes psychologiques, des problèmes personnels. C’est une affaire personnelle d’être foutu à la poubelle parce que trop vieux pour bosser, trop pauvre pour consommer, trop invisible pour exister autrement qu’en tant que numéro de dossier, un ticket à la main dans une file d’attente.

Il n’y a qu’à entendre et lire, à quel point tu ne vaux rien quand tu ne travailles pas et si peu quand tu bosses.

Avec Dahlia Trémulant, on a cherché, via internet, combien ils étaient, ces cramés volontaires aux motifs si personnels, il ne faut pas remonter très loin pour les trouver, rarement en Une, plutôt dans les coins, enterrés dans les éditions locales de la presse quotidienne, évoqués dans un tract syndical. L’information passe vite, même avec cette revue de presse qu’on se compose de jours en jours à coups d’onglets ouverts sur le côtés, on rate des trucs...

Lire la suite :
http://le-salaire-de-la-peur.blogspot.fr/2012/08/brule.html

OPA.Tv Vidéo » Émissions pirates »

OPA Albums » A l'écoute & en téléchargement libre »

D.A.L33 - Amère relaxe
26 mars 2017

D.A.L33 - Amère relaxe

Yep ! Après trois ans de procédure, deux condamnations, une cassation gagnée, une relaxe, deux camarades définitivement condamnés, une association vacillante, c’est une relaxe bien amère pour m. et les...

Lire la suite

L'Etat se défend mal à Bordeaux
14 février 2017

L’Etat se défend mal à Bordeaux

m. & Maitre Berrier à la sortie du tribunal Bordeaux, le 11 février 2017 « Nous ne sommes plus dans un état de droit mais ce sont les policiers qui se font droit. » Maitre Ophélie Berrier –...

Lire la suite

Violences policières - m. contre l'Etat
6 février 2017

Violences policières - m. contre l’Etat

[Jeudi 9 février 2017- Bordeaux] Violences policières : l’Etat en procès Pourquoi ce rendez-vous judiciaire ? Dans la décision tardive du défenseur des droits (décision MDS-2014-096 du 9 juillet 2014),...

Lire la suite

0 | 3 | 6 | 9 | 12 | 15 | 18 | 21 | 24 | ...