OPA | Orchestre Poétique d'Avant-guerre
16 avril 2013
m. (OPA)

Z.A.D - Nouvelles violences policières

Reçu par Hacktivismes le 15 avril 2013

Urgent - Appel à mobilisation contres les violences policières

Violents affrontement après les festivités du week-end.

Maintenant, 10 fourgons aux Ardillières + maitres chiens+ physionomistes, 20 fourgons au carrefour de la Saulce (repris ce vendredi par la ZAD), et affrontements depuis 7h ce matin aux fosses noires : le carrefour est repris par les forces du désordre.

Déroulement de la journée du 15 avril sur la Z.A.D :
http://lechatnoiremeutier.wordpress.com/2013/04/15/zadnddl-affrontements-suite-a-lassaut-militaire-au-carrefour-de-la-saulce-depuis-7h00-ce-lundi-15-avril-2013-mise-a-jour/

Les infos au jour le jour :
http://zad.nadir.org/spip.php?rubrique1&lang=fr

**

Le communiqué de l’équipe médic du 15 avril

Dans la presse vous entendrez beaucoup parler des trois gendarmes blessés mais, peu des personnes subissant les violences physiques et psychologiques de cette opération militaire.

En tant qu’équipe médic on voulait transmettre ce que l’on a vu aujourd’hui. Alors qu’hier on célébrait la libération du carrefour de la Saulce deux jours plus tôt par un pique-nique festif sans autres blessures que des coups de soleil, ce matin les gendarmes sont revenus en nombre reprendre le carrefour, réinstaurer leur occupation militaire.

Dans ce cadre là, on a vu de nombreux tirs tendus de flashball et grenades assourdissantes a courte distance, qui ont infligé de nombreuses blessures dont certaines pris en charge par l’équipe médic :

- impacts par flashball

Œdèmes et hématomes :

  • trois personnes dans les jambes
  • une personne dans le bras
  • une personne dans les épaules
  • trois personnes dans le thorax
  • une personne dans le dos

Un impact dans la tête entrainant une plaie ouverte du crâne nécessitant cinq points de suture

Un impact dans le visage provocant un arrachement important de l’arcade et un enfoncement des sinus accompagné par une hémorragie importante nécessitant une prise en charge par les pompiers

- Impacts par des grenades assourdissantes

plaies, brulures et corps étrangers faits par les éclats de grenade :

  • trois personnes dans les jambes
  • une personne dans une fesse

Blaste :

  • multiples personnes choquées (désorientations, acouphènes)
  • une personne plus gravement atteinte malgré la présence d’une palette la protégeant des impacts des éclats

- des nombreuses intoxications liées à l’emploi massif de gaz lacrymogène et poivré.

Les pompiers ayant évacue la personne ont été bloqués par les gendarmes qui leur ont refusé l’accès et ne les ont laissé passer qu’après l’insistance d’occupants présents. Ils ont de nouveau empêché leur départ afin de contrôler la personne blessée, retardant en tout plus de vingt minutes la pris en charge des secours.

Une occupation militaire ne s’installe jamais sans violence. Cette liste non-exhaustive ne voudrait pas oublier toute la violence psychologique d’un tel déploiement policier ainsi que celles subies au quotidien dues à leur présence permanente et leurs agissements.

Source :
http://zad.nadir.org/spip.php?article1546

OPA.Tv Vidéo » Émissions pirates »

OPA Albums » A l'écoute & en téléchargement libre »

D.A.L33 - Amère relaxe
26 mars

D.A.L33 - Amère relaxe

Bordeaux, le 25 mars 2017 Communiqué de l’association Droit Au Logement de Gironde - D.A.L33 Relaxe des militant-e-s du D.A.L33 – Beaucoup de bruit pour rien, beaucoup d’amertume… Le 23 mars 2017, la...

Lire la suite

Téléchargez nous librement !
24 mars

Téléchargez nous librement !

Bordeaux, le 3 juillet 2015 Après des années de balbutiements, le site de Dogmazic (décidément, nous lui préférions sans conteste le nom de« Musique Libre »), reprend du service grâce à l’acharnement...

Lire la suite

L'Etat se défend mal à Bordeaux
14 février

L’Etat se défend mal à Bordeaux

Bordeaux, le 11 février 2017 « Nous ne sommes plus dans un état de droit mais ce sont les policiers qui se font droit. » Maitre Ophélie Berrier – Avocate de m. – Extrait de sa plaidoirie. Le jeudi 9...

Lire la suite

0 | 3 | 6 | 9 | 12 | 15 | 18 | 21 | 24 | ...