OPA | Orchestre Poétique d'Avant-guerre
4 octobre 2013
m. (OPA)

Prisons israé­liennes - Témoi­gnage d’une femme pales­ti­nienne

Transmis depuis Coco Magnanville

Samidoun, lundi 30 septembre 2013

L’article suivant est traduit de l’arabe. Il est écrit par Leena Jawabreh, ancienne pri­son­nière poli­tique pales­ti­nienne dans les prisons israé­liennes. Leena Jawabreh a purgé une peine de quatre ans de prison dans les prisons israé­liennes jusqu’à sa libé­ration le 16 juillet 2008. Elle a été arrêtée à nouveau le 15 août 2013, en même temps que Myassar Atyani et Linan Abu Ghoulmeh et condamnée à un mois de prison et à 1000 shekels (environ 200 €) d’amende. Elle a organisé des nom­breuses actions et des grèves de la faim de soli­darité pour sou­tenir les pri­son­niers pales­ti­niens, en par­ti­culier les femmes prisonnières.

Cet article aborde l’expérience des femmes pri­son­nières pales­ti­niennes à partir de la connais­sance per­son­nelle de l’auteur.

***
Affronter l’emprisonnement dans les prisons israé­liennes : le témoi­gnage d’une femme pales­ti­nienne, par Leena Jawabreh, ancienne pri­son­nière politique.

Dès le premier moment de l’arrestation, une pri­son­nière pales­ti­nienne se trouve détenue dans les centres d’interrogation israé­liens, souvent situés dans des bases mili­taires ou des colonies. Ici com­mence l’étape de déter­mi­nation et d’une bataille psy­cho­lo­gique acharnée entre la pri­son­nière qui est dépourvue de tout moyen de défense, excepté sa ferme volonté, et l’occupant. Les sombres cel­lules d’interrogation israé­liennes sont qua­li­fiées par les pri­son­nières pales­ti­niennes de “tombes du monde sou­terrain vivant”. Les pri­son­nières détenues-​​là ne peuvent dis­tinguer la nuit du jour. Les cel­lules sont com­plè­tement fermées, avec une odeur mal­saine de moisi et de mouillé, une humidité élevée et un très faible éclairage jaunâtre.

Dès le premier moment où elle arrive dans un tel endroit, ses ravis­seurs l’attachent par des fers aux bras et aux jambes à une chaise métal­lique – et c’est alors que com­mence l’interrogatoire. L’interrogatoire com­prend habi­tuel­lement l’usage de la force phy­sique, des menaces d’arrestation de membres de sa famille (sa mère, son père, son frère ou sa sœur), des cris conti­nuels, des posi­tions dou­lou­reuses sur une chaise métal­lique, la pri­vation de sommeil et le refus de la laisser béné­ficier d’une hygiène per­son­nelle, com­prenant l’interdiction d’utiliser les lavabos.

Il y a plu­sieurs méthodes et moyens d’interrogatoire et parmi ceux-​​ci il y a le détecteur de men­songes. Il est bon de remarquer qu’est reconnu le droit du pri­sonnier de refuser d’être interrogé sous détecteur de men­songes. Les périodes d’interrogatoire peuvent être pro­longées de nom­breuses fois par les auto­rités d’occupation, et les visites d’un avocat sont refusées.

Cette étape de déter­mi­nation est suivie d’accusations ou d’un ordre de détention, d’une date de com­pa­rution et du transfert du centre d’interrogation vers une autre prison où com­mence pour elle un autre combat continuel : la confron­tation au racisme et à l’oppression de l’administration des prisons.

Lire la suite :
http://cocomagnanville.over-blog.com/affronter-l%E2%80%99emprisonnement-dans-les-prisons-isra%C3%A9%C2%ADliennes-le-t%C3%A9moi%C2%ADgnage-d%E2%80%99une-femme-pales%C2%ADti%C2%ADnienne-par-leena-jawabreh

OPA.Tv Vidéo » Émissions pirates »

OPA Albums » A l'écoute & en téléchargement libre »

Désobéir, une urgence militante déjà éprouvée
6 mai

Désobéir, une urgence militante déjà éprouvée

Le 6 mai 2020 Désobéir, une urgence militante déjà éprouvée Le 1er décembre 1955, Rosa Louise McCauley Parks, dite Rosa Parks, refusa d’aller s’asseoir au fond d’un bus… A l’heure où nous avons entamé le...

Lire la suite

Peuple Jaune
6 mai

Peuple Jaune

Peuple Jaune Nous sommes le Peuple Jaune et nous avons les mains calleuses et nous avons le dos usé et nos avons les pieds noueux et nous avons nos ombres lasses. Nous sommes le Peuple Jaune,...

Lire la suite

Nous sommes ce peuple !
12 février 2019

Nous sommes ce peuple !

Bordeaux, le 7 février 2019, 06h18 France - Pim, Pam, Poum... Prises de conscience brutale de l’existence d’un régime autoritaire « Nous sommes ce peuple ! » Pim, Pam, Poum étaient dans un bateau… Pam...

Lire la suite

0 | 3 | 6 | 9 | 12 | 15 | 18 | 21 | 24 | ...