OPA | Orchestre Poétique d'Avant-guerre
5 septembre 2013
m. (OPA)

Le tranchant de la lame

Nuit du 6 au 7 août 2013 - 5h25

Première reprise en main depuis la perquisition.

Ainsi parla le poète...

***
Le tranchant de la lame

Je ne cèderai pas au couperet des fous qui veut que la beauté doit être mise dans des cages et l’intelligence à laisser à l’abandon.

Je n’ai pas peur que l’orage de l’obscurantisme me balaie car depuis tant de temps qu’il gronde, il s’est toujours trouvé, par-delà les bas nuages, des albatros pour effleurer les cimes.

Mon point n’est qu’un parmi une longue lignée de barbes rases, il n’est que le passage dans le parcours sans fin de la liberté et de l’Amour, il tend la main, il prolonge.

C’est encore cela qui me tient. Je vois loin et en profondeur la quintessence de la vie, je la sens qui palpite au cœur de ma peau fragile, je l’embrasse comme l’enfant que je suis, barbe rase malgré les ecchymoses.

Et même si je titube, qu’ai-je donc à prouver ?

Aux dents aiguisées des loups, je ne tendrai pas, sans essayer moi-même de mordre, une poitrine offerte au sacrifice. Sur mon flanc, l’Epée veille. Je l’ai tirée de son fourreau de pierre et lentement, elle a ciselé mon âme.

Au couperet des fous, je sais que nous sommes nombreux à refuser d’incliner le front, barbes rases, têtes nues, entêtés, tendant toujours au-delà de la ligne d’horizon, s’étirant pour retrouver les mémoires séculaires.

Qu’avons-nous à prouver ?

Quelque part, une horloge s’est mise en marche et le temps s’égrène vers des heures plus sauvages.

Des heures de barbaries où nous pourrons nous regarder en face et savoir.

Au couperet des fous, il y aura malgré tout des courbures et certains plieront comme ces arbres dévastés par la tempête.

Pourtant, autour du vieux chaudron, les mânes d’une sagesse ancienne nous enseignent que nous pouvons encore rêver des matins bleus dans les jardins de Caladan, que chacun peut tirer l’Epée de son fourreau de pierre, qu’il n’est nul mont assez haut pour que nous ne puissions en caresser la cime !

Par-delà, comme enfin délestés, des étendues de vie à survoler, barbes rases, têtes nues, pour la beauté.

m. pour L’Orchestre Poétique d’Avant-guerre - O.P.A

***
Texte libre de droit diffusé sous licence libre Creative Commons
http://www.opa33.org/opa-creative-commons.html

***
Pétition de soutien à m. :
http://www.change.org/fr/pétitions/france-soutien-à-m-non-au-harcèlement-policier-et-à-la-répression

Le blog de soutien à m.
http://soutien-m.over-blog.com/

Le fesse bouc de soutien
https://www.facebook.com/pages/Page-de-soutien-%C3%A0-m-po%C3%A8te-activiste-pour-OPA/498408073560797/

OPA.Tv Vidéo » Émissions pirates »

OPA Albums » A l'écoute & en téléchargement libre »

Désobéir, une urgence militante déjà éprouvée
6 mai

Désobéir, une urgence militante déjà éprouvée

Le 6 mai 2020 Désobéir, une urgence militante déjà éprouvée Le 1er décembre 1955, Rosa Louise McCauley Parks, dite Rosa Parks, refusa d’aller s’asseoir au fond d’un bus… A l’heure où nous avons entamé le...

Lire la suite

Peuple Jaune
6 mai

Peuple Jaune

Peuple Jaune Nous sommes le Peuple Jaune et nous avons les mains calleuses et nous avons le dos usé et nos avons les pieds noueux et nous avons nos ombres lasses. Nous sommes le Peuple Jaune,...

Lire la suite

Nous sommes ce peuple !
12 février 2019

Nous sommes ce peuple !

Bordeaux, le 7 février 2019, 06h18 France - Pim, Pam, Poum... Prises de conscience brutale de l’existence d’un régime autoritaire « Nous sommes ce peuple ! » Pim, Pam, Poum étaient dans un bateau… Pam...

Lire la suite

0 | 3 | 6 | 9 | 12 | 15 | 18 | 21 | 24 | ...