OPA | Orchestre Poétique d'Avant-guerre
23 janvier 2012
m. (OPA)

Bleu, Blanc, Rouge

Yep !

Un soir d’anniversaire, à trainer du côté des Lectures Aléatoires (lieu bordelais fort sympathique à découvrir), une soirée slam comme au bon vieux temps ou presque...

Un texte a percé.

L’auteur a bien voulu nous en faire copie.

Bleu, Blanc, Rouge

Cher, amis, camarades, je vous adresse ce slam’post pour parler de :

  • La violence qui anime le brasier de l’agitation ;
  • la méfiance mène à l’hostilité ;
  • telle est ma vision de la confiance en ceux qui brandissent la couleur de la FRANCE NATIONALISTE.
  • BLEU, comme la mer que ces hommes ont traversée,
  • ces hommes qui ont eu le courage de quitter la misère, la guerre,
  • pour s’installer dans des ghettos précaires,
  • qu’ils considèrent comme leur el dorado.
  • BLANC, semblable à la colombe de la liberté,
  • un ghetto pour cage et une cage pour confiance,
  • tel est mon slogan de cette politique qui remplace,
  • CE BEL OISEAU par un chien haineux entrainé pour chasser ces SOUS-FRANÇAIS !

OH SOUFRANCE, JE SAIGNE

  • ROUGE, couleur du sang,
  • quand les matraques de la justice s’abattent sur le crane de ces pauvres sans-papiers !

BLEU, BLANC, ROUGE

TOUS LES HOMMES NAISSENT LIBRE ET EGAUX EN DROITS ;

Puis-je avoir confiance en cette idée, aujourd’hui, tous les hommes naissent ils vraiment tous libres et égaux en droits ?

Avons-nous pris conscience de la tranquillité de nos pauvre vie de mouton, abrutis par le téléviseur, les politiciens, la société de consommation, qui zappe nos chaine de neurone et aliène vos enfant avec des jouets dans les keellogs.

Parce que l’homme est bien plus bête que l’animal, car doué de parole il aime faire du mal à son semblable !

Donc voilà pourquoi, j’hésite à avoir confiance en un système qui nous hiérarchise les neurones et fait tourner la misère du monde comme un listing d’un jeu télévisé, la Justice, la justice avec un grand J. lorsque celle-ci nous protège des criminels.

MAIS QUI ? Nous protège-t-elle d’elle-même ?

CONFIANCE ?

En ce gros kyste, la Palestine, l’Afrique ruiné par l’AMERIQUE, EUROPE qui tire profit de ces terres et dévergonde les esprits,

  • LA TESSI sa nique, la politique nique la té-ci,
  • J’ai établi une liste de toutes ces crises, ma main se laisse guider par :
  • LA CONFIANCE, pour seul actrice, un stylo une calculatrice, pour compter les jours ou la mode est de devenir raciste !

J’ASSISTE A UN TABASSAGE ORAL COLLECTIF,

  • BLANC contre NOIR, je m’aperçois en fait que l’humain est agressif quand l’homme entame un sifflement à l’adresse de cette gamine provocatrice à la jupe raccourcie,

LE RECIF est mental, heurté par l’eau minérale des industries car la vie se résume à « travail, famille, patrie »

Boire 1,5 d’eau par jour par jour mais éviter de boire la tasse.

Je prends mon stylo, ma malle à rimes, pour parler de ceux qui ont le mal de vivre,

Lors d’une promenade, il m’arrive d’apercevoir ces SDF qui crèvent la dalle, sans famille, ni travail, ni patrie, le regard vide de voir le peuple mener sa vie en accéléré, et lui au ralenti, pour seule compagnie les cafards,

qui eux deviennent les coloc’s de nos chers « Français issus de l’immigration », entassés dans les caves, ces « Français de papier » cognés a la dure vie discriminatoire et de regret.

Mais enfin, nous arrivons à l’Éducation nationale qui nous conditionne, nous citoyens en ouvriers ou ouvriers qualifiés, qualifiés à quoi : A GALERER !

Après quelques dictions, je m’arrête dans un joli jardin où dominent les emballages et les déchets, car la société consomme l’esthétique, se nourrit de la mode du tout est beau, c’est pesé, plus qu’à emballer !

EN JETANT VOS DÉCHETS PAR TERRE, vous adhérez à la charte, « mes enfants vivront sur les fautes que j’ai commises », BREF ;

J’entreprends la dernière ligne droite de mon parcours, quand soudain je croise, un mot exceptionnel, qui apporte à l’être humain un espoir ; ce mot s’incline et me salue.

A mon tour je fais de même.

Ce mot se nomme

CONFIANCE.

Confiance envers ce qui entendent les messages à l’aide des populations victimes de la guerre, des SDF, qui perdent leurs âmes sur le trottoir, de ces ethnies Françaises qui se sectarisent à cause du racisme.

Nous parlons pour laisser en conclusion que :

L’arbre de l’espoir, le peuple en est ces feuilles, les feuilles mortes que cette politique divers laisse tomber sont nos idées, notre liberté.

Cueillir le fruit de la fraternité, de l’égalité et ainsi semer la diversité dans notre société.

FORMONS UN CHÊNE POUR POUVOIR ATTENDRIR LA PEINE AU COEUR DES SAULES -PLEUREURS.

Sur ce je vous laisse avec plaisir mon stylo et ma malle à rimes ! Pour que vous parliez vous aussi de ceux qui ont le mal de vivre !

Nourdine tonton’slam provoc

Prochaine soirée Slam

Vendredi 10 Février au Cercle Des Poètes Disparates
21 place de la Ferme de Richemond [Parking V. Hugo - Bordeaux]

Les Lectures Aléatoires
19 rue des Augustins - Bordeaux
http://www.bordeauxconcerts.com/fiche-lieu-158.html

OPA.Tv Vidéo » Émissions pirates »

OPA Albums » A l'écoute & en téléchargement libre »

D.A.L33 - Amère relaxe
26 mars

D.A.L33 - Amère relaxe

Bordeaux, le 25 mars 2017 Communiqué de l’association Droit Au Logement de Gironde - D.A.L33 Relaxe des militant-e-s du D.A.L33 – Beaucoup de bruit pour rien, beaucoup d’amertume… Le 23 mars 2017, la...

Lire la suite

Téléchargez nous librement !
24 mars

Téléchargez nous librement !

Bordeaux, le 3 juillet 2015 Après des années de balbutiements, le site de Dogmazic (décidément, nous lui préférions sans conteste le nom de« Musique Libre »), reprend du service grâce à l’acharnement...

Lire la suite

L'Etat se défend mal à Bordeaux
14 février

L’Etat se défend mal à Bordeaux

Bordeaux, le 11 février 2017 « Nous ne sommes plus dans un état de droit mais ce sont les policiers qui se font droit. » Maitre Ophélie Berrier – Avocate de m. – Extrait de sa plaidoirie. Le jeudi 9...

Lire la suite

0 | 3 | 6 | 9 | 12 | 15 | 18 | 21 | 24 | ...